Le Soir (18/08/2010)

Comme le vent nous KareyceKF-LeSoir_low2

Kareyce a une voix brute, sans artifice, au grain puissant. Avec son complice François Kokelaere, à la direction artistique et aux percussions, elle nous livre ici un album acoustique authentique. Ses textes sont tout aussi séduisants, les sujets graves (« Lomdieu » où elle répète : Mariage forcé c’est pas bon) croisant ceux qui compliquent la vie amoureuse des hommes et des femmes. Le bamiléké est mélancolique au français comme à l’anglais et on suit ainsi la trace de cette artiste moderne, qui se sert de la tradition pour avancer et faire sa propre révolution. …/…

Thierry Coljon – Journal « Le Soir » – 18 Août 2010